Nil de Lynne Matson

Titre : NIL

Auteur :  Lynne Matson

Edition :  Henry Holt and Co. (PKJ pour la traduction française)

Nombre de pages : 384 pages (464 pages pour PKJ)


le résumé


Charley se réveille sur une île somptueuse qui ne figure sur aucune carte. Elle y survit tant bien que mal avant de rencontrer Thad, le leader du clan des humains présents sur Nil.
Il lui apprend la vérité, glaçante : pour quitter cet enfer paradisiaque, il faut trouver une des portes qui apparaissent au hasard sur l’île …
Il n’y en a qu’une par jour. Une seule personne peut l’emprunter. Pire encore, les adolescents n’ont qu’un an pour s’échapper. Sinon, c’est la mort.
Le compte à rebours a déjà commencé.


mon avis

 Prenez un soupçon de la série T.V « Lost », une pincée du Labyrinthe de Dashner, mélangez avec une pointe d’Hunger Games et n’oubliez pas d’ajouter de la romance tout au long de la cuisson….

C’est peu ou prou le recette suivie par Lynne Matson pour nous pondre le phénomène littéraire de l’année 2015. Alors, évidemment la recette fonctionne. En témoignent le succès rencontré Outre-Atlantique et maintenant en France ainsi que la sortie de deux autres opus : Nil Unlocked et Nil on fire.

Les amateurs de dystopie comme moi seront inévitablement conquis par le synopsis très prometteur.

Le point positif : c’est un livre qui est facile à lire et qui se lit très vite; la trame narrative est claire, les rebondissements sont bien présents et par conséquent l’abandon du livre est peu probable. Pour ma part, bien que n’y prenant (presque !) aucun plaisir, j’ai tout de même voulu aller au bout de ma lecture. Cependant j’ai trouvé la romance entre les deux personnages principaux pas assez subtilement amenée, les rebondissements bien que présents restent tout de même très prévisibles. La fin du livre est également très surprenante car elle ne laisse pas présager de suite. C’est justement pour cette raison que j’ai hâte de lire les tomes 2 et 3 afin de voir comment l’auteure va parvenir à faire repartir l’intrigue après une telle fin. (Aïe, pas évident d’exprimer davantage mon ressenti sans vous spoiler !)


lecture v.o jpg

Bien que le texte soit truffé d’expressions familières et de contractions de mots, Nil reste un livre facile d’accès pour une lecture en V.O.

En effet, le découpage des chapitres permet de suivre aisément la narration. (Chaque début de chapitre indique le narrateur, le lieu et le nombre de jours passés sur Nil, ce qui aide bien à se resituer en cours de lecture)


conclusion

Les fans de dystopies retrouveront ici tous les ingrédients qui font le succès du genre. Mais pour les férus de dystopies young-adult qui seraient au bord de l’overdose, ce livre risque bien de vous détourner à vie de votre genre préféré.

Des « ficelles » trop apparentes, des personnages stéréotypés, un lieu loin d’être original et une impression de déjà-lu, j’ai refermé le livre avec déception.

note 2

Publicités