Manuel d’écriture et de survie ~ Martin Page

Titre : Manuel d’écriture et de survie

Auteur : Martin Page

Edition : Points

Nombre de pages : 196


le résumé

Daria, jeune écrivaine, rêve d’être publiée. En quête de réponses, elle entame une longue correspondance avec Martin Page. Au fil de leurs échanges, il esquisse des solutions pour affronter le milieu littéraire, ses névroses et ses fragilités. Mais la discussion gagne de plus vastes sujets : la morale, la politique, le féminisme… Un dialogue derrière lequel se dessine en filigrane l’autoportrait de l’auteur et qui s’inscrit, à l’image de Lettres à un jeune poète, de Rilke, dans une lignée héritée du XIXe siècle, du vieux sage s’adressant au jeune pour l’ouvrir sur le monde.


mon avis

Martin Page est un écrivain au nom prédestiné !

Dans ce petit ouvrage, il nous propose un ensemble de lettres qu’il a adressées à une jeune auteur prénommée Daria. Ces lettres sont un prétexte permettant à l’auteur d’aborder toutes sortes de thèmes que ce soit autour de l’écriture, de la lecture mais encore sur des sujets de société divers et variés.

Le style épistolaire en fait un livre très accessible et rapide à lire. Cependant, nous n’avons que les lettres de Martin, et j’ai trouvé que le fait de ne pas pouvoir lire directement les lettres de Daria entachait un peu le rythme du livre. De plus, cela pouvait donner au monologue de Martin (parce qu’au final, j’ai eu l’impression de lire un monologue) un côté je-m’écoute-parler presque pédant.

Mais passé cette impression de « masturbation intellectuelle » lors de la lecture de certains passages, j’ai trouvé ça au final plutôt réussi.

Le livre a été manipulé, le même passage lu et relu plusieurs fois, certaines pages ont été cornées (sacrilège !), des phrases et des réflexions ont été notées avec soin dans un carnet, des conseils de lecture sont venus enrichir ma pile à lire….le livre a pris vie dans mes mains de lectrice et en ce sens, la mission de Martin Page a été grandement accomplie.


conclusion

« Je nous souhaite des mots sauvages et des vies rusées », c’est sur cette phrase que l’auteur conclut la postface de son ouvrage. Elle résume bien la bienveillance avec laquelle il nous communique son expérience d’écrivain, mais aussi de lecteur, d’ami, de penseur, de citoyen…. Même si par moment, on peut se demander quel a été le véritable but de son Manuel d’écriture et de survie tant sa culture et son érudition nous semble étalées au fil des pages, on comprend une fois le livre refermé que ses seules ambitions étaient : la transmission et le partage.

note 3

 

 

Publicités

2 réflexions sur “Manuel d’écriture et de survie ~ Martin Page

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s